ACTUALITESune

Les socialistes européens dénoncent le travail forcé des Ouïghours, au profit d’entreprises de l’UE

Le travail forcé des Ouïghours en Chine se poursuit, y compris dans les entreprises chinoises qui vendent des vêtements à de grandes marques en Europe, selon une étude commandée par un groupe de législateurs de l’Union européenne.

“Un volume substantiel de vêtements entachés par le travail forcé des Ouïghours entre dans l’UE sans restriction”, indique l’étude publiée mercredi par le groupe de gauche des socialistes et démocrates au Parlement européen.

Elle a été réalisée par l’université britannique de Sheffield Hallam et deux groupes de défense des droits des Ouïghours, le Centre ouïghour pour la démocratie et les droits de l’Homme et l’Observatoire des droits des Ouïghours.

Le rapport a été publié au moment où les chefs d’État et de gouvernement de l’UE, Ursula von der Leyen et Charles Michel, se rendaient à Pékin pour un sommet UE-Chine avec le président chinois Xi Jinping.

Leur réunion était principalement axée sur les questions commerciales. Néanmoins, un fonctionnaire de l’UE a déclaré que la question des droits de l’Homme en Chine serait également abordée

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page